Arythmies auriculaires

Sondage

Êtes-vous étudiant(e) ou travailleur(se)?
Voter Résultat
Loading ... Loading ...

Flutter auriculaire

Flutter auriculaire

Flutter auriculaire

FréquenceLa fréquence auriculaire est différente de la fréquence ventriculaire :
fréquence auriculaire : 240 à 360 battements/minute
fréquence ventriculaire : selon la conduction, elle peut être normale ou élevée
(jusqu’à 175 battements/minute)
Régularité du rythmeLorsqu’il s’agit d’une conduction fixe (1er tracé) le rythme a une apparence régulière.
Lorsqu’il s’agit d’une conduction variable (2e tracé) le rythme est irrégulier.
Ondes PDans le cas du flutter auriculaire, on nomme les ondes d’origine auriculaire ondes F. Leur morphologie est caractéristique : elles sont en dents-de-scie.
Complexes QRSIls sont de durée normale (entre 0,06 et 0,10 seconde) et constants d’un cycle à l’autre.
Ratio P:QRSVariable selon la conduction
Intervalle PRNon mesurable
Particularité

Le flutter auriculaire se présente en deux forme : à conduction fixe ou à conduction variable.

Conduction fixe (1er tracé)

La conduction est fixe lorsque les intervalles RR sont égaux et qu’il se produit un nombre égal d’ondes F entre chaque complexe QRS. Sur le 1er tracé, la conduction est de type 4:1, c’est-à-dire qu’une onde F sur quatre parvient aux ventricules.

Conduction variable (2e tracé)

La conduction est variable lorsque les intervalles RR sont inégaux et que le nombre d’ondes F qui survient entre chaque complexe QRS est différent d’un cycle à l’autre. Il est donc impossible de déterminer un type de conduction.

Origine de l’arythmieAutomaticité augmentée combinée à un phénomène de réentrée : le flutter auriculaire provient de l’activation d’un foyer ectopique, le plus souvent au niveau de l’oreillette droite. L’influx ainsi généré peut circuler d’une oreillette à l’autre, réactivant le foyer ectopique à son repassage dans l’oreillette droite. C’est ce phénomène de réentrée qui produit les ondes F. Le noeud auriculo-ventriculaire fait office de filtre, et ne conduit que certains des influx pour les transmettre aux ventricules. Selon que les influx sont reconduits avec régularité ou non, on parlera de conduction fixe ou variable.
Propagation de l’influx
  • Origine de l’influx : foyer ectopique dans l’oreillette droite
  • Phénomène de réentrée au niveau des oreillettes
  • Conduction de certains influx par le noeud auriculo-ventriculaire
  • Faisceau de His
  • Branches gauche et droite du faisceau de His
  • Réseau de Purkinje


Centre d'automatisme primaire
coeur_primaire
Fréquence : 60 à 100 battements / minute